Le terme « commerce composable » est une allitération qui réfère simplement à l'adoption d'une pile logicielle modulable pour développer votre commerce électronique. Pour votre entreprise d'e-commerce, le commerce composable signifie que vous pouvez associer différentes composantes logicielles de divers fournisseurs pour former une solution unique qui offre l'expérience cohérente, captivante et attrayante que votre clientèle recherche. Il est possible que chaque composante logicielle ne réalise qu'une tâche très spécifique. Le commerce composable désigne le fait de créer une solution globale à partir de plusieurs éléments de pointe.

Quelques bonnes raisons d'envisager une approche de commerce composable

La première raison est simple : parce que chaque entreprise est différente. Vous faites les choses différemment des autres avec des procédés qui vous sont propres et, par conséquent, vous faites face à des défis uniques. Les attentes de vos clients sont légèrement (ou complètement) différentes des attentes des clients d'autres entreprises.
Une fois ce fait compris, il est évident qu'une solution monolithique (solution universelle d'un fournisseur unique) ne vous conviendra pas. Utiliser une telle solution vous obligera forcément à faire des sacrifices pour vous adapter à ses capacités, alors que c’est la solution qui devrait s'adapter à vos besoins uniques. Avec une architecture reposant sur les principes du commerce composable, lorsque les obstacles, besoins ou processus évoluent, vous pouvez simplement remplacer un élément qui ne fonctionne plus de la manière voulue par un ou plusieurs éléments adéquats sans perturber le reste de l'infrastructure. En plus, vous ne dépendrez plus du cycle de mises à jour des fournisseurs de solutions classiques ! Encore une fois, ceci est impossible si vous utilisez une solution monolithique.

Élaborer une architecture de commerce composable

Aujourd'hui dans toutes les bouches ou presque, l'acronyme MACH désigne les quatre principes associés à l'élaboration d'écosystèmes technologiques modernes, ouverts et performants pour les entreprises : des solutions de commerce composables. MACH vient de l'anglais :
  • M pour microservices
  • A pour API-first
  • C pour cloud native
  • H pour headless
Les microservices sont simplement des éléments fonctionnels développés, déployés et gérés indépendamment. Du point de vue d'une entreprise d'e-commerce, adopter une architecture de microservices permet de tirer parti des améliorations continues apportées à ces éléments et de ne plus avoir à reconstruire ou redéployer toute une application dès qu'un composant évolue. La compatibilité MACH oblige également la mise à disposition de toutes les fonctions sur une API (et uniquement sur une API). Les API doivent être REST (conformes au style d'architecture REST (Representational State Transfer)) et/ou GraphQL (un langage de requêtes pour API). C'est l'API qui permet aux divers composants de se parler les uns aux autres, il n'y a donc plus besoin d'un composant censé « comprendre » comment le prochain service s'acquittera de sa tâche avec les données qu'il récupère.
Une technologie MACH est bien davantage qu'un hébergement dans le cloud ou du cloud computing (fournissant un service centralisé contre un abonnement). Une technologie SaaS cloud-native compatible MACH comprend généralement de nombreux services indépendants, souvent à la demande. Chaque service doit donc :
  • pouvoir évoluer indépendamment des autres services
  • être automatisé pour une intégration et un déploiement en continu par le biais de DevOps agiles au sein d'une infrastructure dans le cloud
  • pouvoir subir des tests exhaustifs pour garantir un déploiement sans accroc
Enfin, le concept headless dissocie la présentation du traitement. Ainsi, ce qu'un client voit est complètement indépendant de la logique back-end, du canal, du langage de programmation, du framework, voire des données du magasin. Comme précisé plus haut, la communication entre les technologies back-end et front-end s'effectue au niveau de l'API. La technologie headless jouit déjà d'une grande popularité auprès des entreprises d'e-commerce, car elle leur permet de procéder à des expérimentations en matière d'expérience client (CX) sans affecter les services ou technologies back-end. Plus simplement, l'élaboration d'une solution basée sur une architecture de commerce composable exige d'identifier les éléments dont vous avez besoin, de trouver les fournisseurs pouvant justement vous offrir ces services et adhérant eux-mêmes aux principes MACH et d'ensuite associer le tout pour créer la solution qui fera exactement ce que vous voulez, de la façon dont vous voulez, sans aucune concession.
Et après tout ça, quels sont les avantages du commerce composable (MACH) ? Ne manquez pas notre prochain article qui traitera de ce sujet !